Les vaccins contre la COVID 19 : quel sort pour les pays pauvres ? |

Les vaccins contre la COVID 19 : quel sort pour les pays pauvres ?

0 Comment

La pandémie de Corona virus a eu des mois de passage dans le monde entier, faisant de nombreux morts qui se comptent désormais par millions. C’est une situation que nul ne peut contrôler si le secteur de la santé n’arrive pas à trouver un remède. Heureusement que ce fut le cas. Mais le vrai problème est que les pays pauvres ont des difficultés énormes pour se procurer des vaccins.

Quels sont les problèmes des pays pauvres face aux vaccins contre la COVID 19 ?

Lorsqu’on prend la réalité des faits, on constate très clairement que le problème majeur est celui de l’achat des vaccins. Les pays pauvres n’ont pas les moyens de se procurer ces vaccins et sont donc obligés de continuer avec les gestes barrières pendant qu’une partie du monde s’administre des millions de doses de vaccins. En effet, ce sont les moyens financiers qui sont le plus souvent évoqués comme raison, mais il y a aussi une dernière raison très importante à ne pas oublier. Il s’agit du fait que les pays riches commandent presque le double des doses que les fabricants des vaccins font, entraînant une pénurie au niveau des pays pauvres qui ne comptent pas en acheter suffisamment.

Par quels moyens ce problème se règle-t-il ?

Il est important que pour la cohésion sociale du monde, des démarches soient enclenchées pour rétablir l’ordre et permettre aux pays pauvres de soigner leurs patients aussi. D’abord, il a été mis en place une opération appelée covax à travers laquelle les pays riches comptent envoyer des doses du vaccin en Afrique pour soigner les malades. Ensuite, l’OMS aussi est en train de négocier pour acheter des millions de doses qui seront distribués aux pays pauvres afin d’éviter plus de morts. Enfin, il y a des regroupements régionaux qui se concertent pour acheter ensemble les vaccins et se les partager. La bonne nouvelle est que les populations des pays pauvres ne sont pas délaissées.