Astuces naturelles pour désherber naturellement un jardin |

Astuces naturelles pour désherber naturellement un jardin

0 Comment

Il est vrai que les mauvaises herbes stimulent l’activité biologique et permettent de connaître la qualité du sol. Mais malheureusement, cette activité entre en concurrence avec les cultures des jardins et étouffent le développement des plantes, notamment celles à croissance lente. Il est donc nécessaire de limiter leur envahissement au risque de détruire vos cultures. Voici quelques astuces naturelles.

Désherbage naturel des espèces annuelles

Il existe plusieurs techniques pour désherber naturellement un jardin, cliquez pour plus d'informations. Parmi les techniques les plus simples, il y a le sarclage. À l’aide d’une binette, d’une gouge ou même de votre main, éliminez naturellement les mauvaises herbes de votre jardin en les arrachant. Il y a également la technique du paillage du sol. Un sol nu favorise le développement des mauvaises herbes. Mais grâce à la technique du paillage, vous pouvez couvrir le sol de votre jardin à l’aide des matériaux (organiques ou plastiques) tels que fougères, écorces… Ces matériaux empêchent la lumière d’infiltrer le sol pour faire germer les mauvaises herbes. Les techniques du désherbage thermique et des cultures nettoyantes permettent également de désherber naturellement les espèces annuelles.

Désherbage naturel des espèces vivaces

Les espèces vivaces sont des plantes pérennes. Elles vivent pendant longtemps (au moins deux ans) et résistent à toutes les conditions climatiques mêmes les plus austères. A cet effet, leur élimination est difficile car il n’existe pas une solution naturelle pour les éliminer radicalement. Ce qui est efficace et est donc conseillé, c’est de les empêcher de former des réserves. Ainsi, il faut les faucher régulièrement. La régularité des fauchages les affaiblit et elles finissent par disparaître. Ainsi, pour les chiendents et autres espèces de leurs races, les bonnes périodes pour les couper se situe entre juin et juillet ; fin juin pour les ronces et mi-août début septembre pour les orties et chardons. Cependant, veillez à intervenir avant que ces derniers ne germent.